Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La pénibilité pour les politiques

Avec la « réforme des retraites », la question de la « pénibilité au travail » revient sur le devant de la scène. Mais nos politiques devrait savoir que la « pénibilité » n’est plus prise en considération dans les autres pays, tant il est difficile de la définir. Pour notre ministre de l’Economie sociale et solidaire (car il existe aussi une Economie antisociale et anti-solidaire), Benoît Hamon, les ouvriers sont les plus « stressés » dans leur travail et devraient donc bénéficier de la « pénibilité ». Preuve irréfutable que notre Ministre connaît le monde de l’entreprise, le travail des cadres qui doivent faire du chiffre, les sacrifices et les prises de risque des entrepreneurs et des chefs d’entreprise, etc… Ceux qui ne sont jamais stressés…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Quand Mélenchon veut « exterminer » les entrepreneurs

L’obsession gaulliste
par Eric Brunet (Albin Michel, 2016)


0 entrepreneurs sur 50 personnalités préférées des Français

Evry : Taux de chômage à 18 % et 45 % de logements sociaux



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Vous avez dit : pénibilité ?

le 22 juin 2013, 13:59

La pénibilité, c’est de supporter toutes les c... de nos politiques qui, pour la plupart, ne connaissent rien au monde du travail, le vrai, qui produit des richesses.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications