Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


La dépense publique tue la croissance économique

Sur ce thème l’IREF a dans le passé publié deux études scientifiques (Minford 2005, Pierre Garello 2007). Cependant, la recherche statistique menée par Jean Pierre Givry a le mérite d’une grande actualité et d’une valeur pédagogique incontestable grâce à de nombreux graphiques et données. A diffuser auprès de ceux qui croient encore à la relance keynésienne .

Cette étude démontre que  :

>  Il existe un lien évident entre la dépense publique et la croissance

- Plus l’Etat dépense, plus la croissance est molle

- Une baisse de la dépense de 10 % c’est un point de croissance supplémentaire

- Il faut se débarrasser de l’Etat providence pour retrouver la croissance

Pour lire l’étude, téléchargez le fichier joint.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Primaires de droite : les candidats reprennent les propositions de l'IREF

Le budget britannique continue sur la voie des économies et de la baisse de la fiscalité


Dîner de remise du Prix Renaissance de l'Economie 2015
Mercredi 20 mai 2015 à l'Aéroclub de France, Paris

Innovation : quelles incitations fiscales et réglementaires pour favoriser la croissance de demain ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

La France en faillite

le 13 novembre 2010, 11:27

Nous sommes déjà dans le mur mais avons repris de l’élan...! l’élection présidentielle de 2007 constituait une FORMIDABLE occasion de remettre notre Pays sur le chemin du bon sens....!!? et nos compatriotes auraient accepté des réformes profondes à la condition qu’elles soient mises en oeuvre IMMÉDIATEMENT APRÈS ; c’est la raison pour laquelle la majorité d"entre eux a élu Nicolas Sarkozy...!

RIEN n’a été fait sur le fond...!? les français vont comprendre - trop tard comme d’habitude - les conséquences de plus de 30 ans d’incompétences et d’irresponsabilités...!

J’actualise les chiffres de ma lettre ouverte à Monsieur le Président de la République du 4 Juillet 2007, complétée par celle du 19 Mai 2008 (publiée sur google (Thierry FOURGEAUD) par l’Institut Montaigne dans la rubrique

" Dépenses publiques : un vrai contrôleur … pour un vrai contrôle !", à l’époque.

Si les recettes de la France en 2010 sont de 270 milliards d’euros et les dépenses de 420 milliards d’euros, le déficit budgétaire annuel 2010 sera de 150 milliards d’Euros.

La dette de la France est de 1600 milliards d’euros à ce jour... !? sans tenir compte des "bombes à retardement" comme les retraites et les autres régimes déficitaires... très nombreux...! dont la retraite des fonctionnaires....!! (fin 1980, la dette était de

60 milliards, "équivalent euros")....!!!!

Pour rembourser cette dette sur 30 ans....- capital + intérêts à 4% l’an - (taux irréaliste sur une telle période) la charge annuelle représente 92,5 milliards d’euros...! (74,48 milliards d’euros sur 50 ans).

Sachant que le déficit budgétaire ANNUEL de la FRANCE est de 110 milliards environ - SANS les intérêts de la dette - il faudrait que l’état réduise immédiatement ses dépenses publiques ANNUELLES de 110 + 92,5 =

202,50 milliards d’euros.....!!!!!! ET NE SURTOUT PAS AUGMENTER LES PRÉLÈVEMENTS (nous sommes déjà les champions)....!

VOUS N’AUREZ PAS PLUS d’1 à 1,50 % PAR AN DE CROISSANCE PENDANT DES ANNÉES, compte tenu de ce que j’expose dans ce texte.

Sur 100, l’état doit et peut gérer avec 30 et laisser 70 au secteur privé.. (à ce jour, sur 100 l’état gère TRÈS MAL avec 80 et le secteur privé doit se contenter de 20...! il meurt à petit feu...) ; je parle des miettes laissées aux PME PMI et non des multinationales qui sont, en plus, subventionnées...?!

Si une telle mesure - très difficile j’en conviens - était adoptée, il n’y aurait quasiment plus de chômeurs en France et la croissance repartirait... malgré l’incompétence de la grande majorité de nos banquiers.

Une méthode : le COURAGE..et l’HONNETETÉ !!! en expliquant à nos compatriotes, au lieu de MENTIR EN PERMANENCE sur la situation réelle de l’économie pour des raisons électorales....

Le Général de GAULLE et G. POMPIDOU doivent tourner à 8000 t/minutes dans leurs tombes....

Notre Premier Ministre vient de chiffrer à 45 milliards d’euros l’effort de réduction des dépenses publiques d’ici à 2013, sauf erreur.

L’Allemagne a présenté pour sa part le 7 juin 2010 un plan d’austérité qui prévoit des économies d’un montant global de 80 milliards d’euros d’ici à 2014.

Il faudrait que l’on m’explique comment la France va économiser 45 milliards d’euros d’ici à 2013 en continuant à augmenter tous les jours ses dépenses publiques ????!!.

Nous sommes sur la voie d’une véritable implosion du système mais nos dirigeants préfèrent regarder leur nombril, au lieu de penser à l’avenir de la FRANCE...?????!.

Bien à vous

P.S. : "Il n’est nation au monde qui fasse autant pour sa perte que la nation française."

Charles-Quint

Thierry FOURGEAUD

— 

Cabinet Thierry FOURGEAUD

Consultant

Expertise-Médiation

Expert Judiciaire

47, rue de l’Ouest

44100 - NANTES-FRANCE

Tél/Fax : 02 40 69 34 95

Mobile : 06 07 08 40 94

E-mail : thierry.fourgeaud@orange.fr

Site : http://www.motamot.com/annuaire/pro ...

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications