Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


L’Irlande a eu raison de résister

Il y quelques mois, l’Irlande a résisté aux pressions du FMI, de Bruxelles et de certains leaders européens (dont Merkel et Sarkozy) qui voulaient en finir avec le taux de 12.5 % sur les sociétés qui faisait du pays un « paradis fiscal » pour les entreprises. Les Irlandais ont tenu bon, et ils ont eu raison. Dans le passé, la croissance irlandaise a été remarquable pendant plusieurs années.

Mais actuellement, si l’on en croit le FMI, le taux de croissance de l’Irlande sera de 2.3 % à la fin de l’année, le deuxième en Europe. Depuis 2008, suite aux réformes, le coût du travail a baissé de 20 %, le pays devenant très compétitif, son excédent budgétaire a d’ailleurs doublé depuis deux ans. Les entreprises reviennent en force pour investir dans ce pays. Le déficit budgétaire sera de seulement 8 % l’année prochaine alors qu’il était de 32 % fin 2009. L’Irlande est bien sur la voie de la reconquête économique.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Retraites : Marisol Touraine nous raconte des histoires

La leçon de l'Allemagne à la France
Équilibre budgétaire et réformes Plutôt que déficits et immobilisme


APPLE : l’Irlande doit respecter ses contrats

L’IREF inspire les propositions de réforme du groupe parlementaire Génération Entreprise



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications