Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Justice - Un Procureur à la soviétique ?

Dans la Constitution de l’URSS de 1936, on précise que le Procureur est nommé par le Soviet suprême pour une durée de 7 ans. Dans la Loi organique du 6 décembre 2013, le Procureur de la République financier est nommé par le Président de la République pour une durée de… 7 ans.

Simple coïncidence mais a-t-on besoin en France d’un Procureur financier alors qu’il existe déjà plusieurs institutions et magistrats en charge de la lutte contre la fraude fiscale et d’autres délits financiers ? La mise en place d’un Procureur national financier rappelle néanmoins des pratiques totalitaires, d’autant qu’il n’y a pas d’équivalent de cette fonction dans les autres pays démocratiques.

Le meilleur moyen de lutter contre la fraude fiscale, c’est la baisse de la pression fiscale !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Démocratie, libéralisme et intérêt général

Immigration et lutte contre le terrorisme : faire appel au privé pour plus d’efficacité


Victoire ! Des députés proposent une loi pour mettre en place la Flat Tax en France

Pourquoi l’impôt doit être neutre



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Procureur à la soviétique, il n'y a aucun hasard

le 14 mars 2014, 19:23 par cendu

A la libération, la France, dirigée par de Gaulle, a été complètement réorganisée à l'image de l'URSS (La mise en place du statut des fonctionnaires, que nous subissons toujours, est l'exemple le plus connu).
L'URSS a disparu, mais pour notre malheur, la France reste un pays soviétique où, pour ne parler que de ça, le délit d'opinion est plus condamné que jamais et où l'Histoire est revue par des idéologues, voire carrément supprimée.

- Répondre -

La catastrophe

le 15 mars 2014, 17:51 par Astérix

Depuis des années, je ne cesse de répéter que la France a pris comme modèle l'ex URSS.
Nous y sommes.
Ce Pays est cuit à moins que les Français réagissent....!???
Je n'en crois rien car une majorité apprécie la situation sans se rendre compte que la faillite et la misère nous attendent.
Vous allez voir qu'ils vont continuer à voter pour les mêmes....

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications