Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

par Jacques Garello

Indice de liberté économique : la France régresse

Un rapport annuel classe 179 pays d’après leur indice de liberté économique. Il a été publié la semaine dernière par le Wall Street Journal. La France occupe la 64ème position : en régression et peu enviable. Des détails et des commentaires dans la dernière Nouvelle Lettre de Jacques Garello, administrateur de l’IREF .


Cet indice est calculé chaque année par les économistes et statisticiens de Heritage Foundation, le plus grand think tank libéral des Etats Unis. Un autre classement est proposé par le Fraser Institute de Vancouver, il donne des résultats très proches.

Au bas de la colonne se trouve la France, reléguée à la 64ème position. Notre pays ne cesse de dégringoler dans le classement, ce qui veut dire que nous allons plutôt dans la direction de la Corée du Nord (179ème évidemment) que de la Suisse. La publication de l’indice est régulière depuis vingt ans, et en 20 ans la France a progressivement glissé de la 20ème à la 64ème place. C’est peut-être parce nombre de nations émergentes se sont ouvertes complètement à la liberté économique, mais aussi parce que la France est un pays de moins en moins libre.

Quand on observe le détail des éléments retenus pour le calcul de l’indice, on s’aperçoit que la France doit sa mauvaise note globale à quatre « épreuves » : les dépenses gouvernementales (un record absolu parmi tous les pays de l’OCDE), la « liberté fiscale » (contrôle, contentieux, administration), la liberté des investissements (largement limitée par la politique d’investissements publics et la confiscation de l’épargne par les institutions d’Etat) et enfin la liberté du travail (embauche, licenciement, contrats, mobilité).

L’indice de liberté économique inventé par Friedman (encore lui !) retient ainsi toute une batterie de données, qui se ramènent à quatre chapitres principaux : la place de l’Etat dans l’économie, la stabilité monétaire et les instituions financières, le sort des droits de propriété, la liberté des échanges extérieurs (marchandises, capitaux, migrations). Avec une note voisine de zéro, la Corée du Nord est un bon exemple de pays d’où la liberté économique est exclue : tout appartient à l’Etat, il n’y a aucune relation avec l’étranger, monnaie, travail et emploi sont dictés par l’Etat.

Certains travaux ont été menés pour tenter de croiser les classements d’indices de liberté économique avec ceux qui rangent les pays selon leur liberté politique. La corrélation n’est pas totale, du moins en courte période. Les évolutions de longue période sont plus contrastées.

D’autres enseignements fondamentaux sont tirés de l’étude des indices de liberté économique :

1° Ce sont les pays les plus libres qui ont la croissance économique la plus forte

2° Ce sont les pays les plus libres qui ont le revenu par tête le plus élevé

3° Ce sont les pays les plus libres dans lesquels la dispersion des revenus est la plus faible ; ce dernier point réfute la fable suivant laquelle la liberté économique serait source d’inégalités croissantes.

Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

liberte cherie

le 21 janvier 2011, 15:18

C’est la conclusion de l’hymne national de mon pays : LA SAVOIE

Plus de paroles mais des actes en imitant les Tunisiens

Comment voulez-vous que notre pays progresse avec la suffisance néfaste de ministères inutiles et maitres es gaspillage ! Comme les dirigeants des entreprises nationales, AAI, comités Théodule et Haute Administration ils sont tous issus des écoles Nationales du gaspillage ENA, ENM, ENS et IUFM. Qu’attendons-nous pour les occuper et chasser les marchands du temple. Lorsque nos oligarques confondent réduction des dépenses publiques avec suppression des niches, je pense que la coupe est pleine. AGISSONS

Nous sommes le pays de la révolution Française et de la déclaration mais non de l’application des droits de l’homme et du citoyen. Nous avons eu Paul VALERY qui a écrit : Les subventions et les pubs sont les ennemis de la liberté. Donc nul ne peut ignorer ce qu’il faut faire pour retrouver un état de droit, celui qui protège la mère, l’enfant et le vieux travailleur mais non les stars du système et leurs terrains de jeu privatisés mais à la charge du con tribuable !

# Bravo pour cette belle expression de lucidité

22 janvier 2011, 10:49

on ne pouvait pas dire mieux ni plus concis sur ce que pensent beaucoup en france ....

qui cristallisera ces réflexions de bon sens dans un monde politique ou tout n’est qu’affichage et hypocrisie ...même en répétant ;on ne peut dépenser que ce que l’on produit , on laisse faire l’inverse à longueur de temps et on met "des fers au pied" à ceux qui contestent ou qui veulent avancer .. j’ai trois enfants , je les ai encouragé à faire leurs études et à s’installer à l’extérieur de la france ..mais même là ,ils constatent aussi que lentement sans bruit la dégradation des valeurs se fait aussi ...progressivement .. Notre passivité ,notre soumission à un pillage organisé par nos élites et par les profiteurs du système qui affichent tous un droit à.. sans avoir auparavant apporté l’effort nécessaire pour s’être créé ce droit ...Dégradation connue déjà décrite il y a longtemps de systèmes généreux dans son essence et dans sa volonté qui meurt par l’absence d’intransigeance sur les modalités d’application et la tolérance à la faiblesse humaine . désespérant ,un sursaut est il possible .. éviteront nous les solutions simplistes offertes par les pensées radicales et populistes de droite comme de gauche.. inquiétant ce déclin permanent ... espérons tout de même dans le réveil des consciences ..avant le chaos .le déclin des civilisations est il inéluctable , faut elle qu’elles meurent pour renaitre ..ailleurs , en Asie peut être ?

liste

le 22 janvier 2011, 15:51

pourriez vous nous indiquer ou trouver la liste complete des pays svp ?

merci

# Vous pouvez lire la liste en

22 janvier 2011, 23:57 - Nicolas Lecaussin

Vous pouvez lire la liste en cliquant ici.

Merci de nous lire.

Nicolas Lecaussin

LIBERTE ECONOMIQUE

le 22 janvier 2011, 17:32

Allons c’est bien gentil tout cà, c’est surement très vrai, c’est probablement inévitable qu’un jour ça devienne réalité. c’est du bon sens.

Mais en attendant qu’allez vous faire de tous ces intellectuels, acteurs comédiens, présentateurs, commentateurs, etc, ces petits soldats forgés et "tronés" à la démagogie ?

Qu’allez-vous faire, de tous ces fonctionnaires sociaux, fiscaux, régionaux, départementaux,Européens défiscalisé,(tous à la pensée monarchique, divins, élitiste), non dupes, autistes et formatés ?

Que ferez-vous de ces syndicalistes, de ces barons de la république : ces militants, ces agitateurs, ces saltimbanques de la rue "pavée" ?

Que ferez-vous de ces enseignants barbus et débraillés, au nom de la liberté, préfèrant éduquer qu’enseigner (plus facile) qui devront revoir leur copie, révolutionner leurs concepts, ne plus croire, mais faire, faire le bien pour les autres, pour l’Etat (!) par amour de l’homme et sans esprit partisan ?

Que ferez vous de ces bouffeurs chercheurs, ’ayant trouvé la planque’ (après des années de luttes !) prétendant que le ciel va nous tomber sur la tête si nous ne suivons pas leurs préceptes ?

Que ferez-vous de toutes ces gens qui vont se trouver affamés parce qu’il ne seront plus autour de la cène, autour du ratelier de l’Etat qui leur donne du pain, des jeux, de la gloire, de l’honneur et de la distinction ? Illusions.

Mais que ferons vous de la bande des 4 : les politiques, les syndicats, les médias, les fonctionnaires qui n’auront plus de problèmes à résoudre ?

Bref. Quelle révolution !

Tout ça à déjà été développé depuis des années. Voyez les écrits de l’IFRAP, de CRI, des ouvrages, des publications publiées.

C’est du bon sens naturel et dépolué.

Parions que le ciel les entendra, ça prendra du temps.

Merci de nous donner de l’espoir à nous, pauvres esclaves des temps modernes ayant obligation de résultats. Condamnés comme Sysiphe...