Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Impacts de la taxe sur les transactions financières
125 000 emplois détruits en France et 641 000 en Europe

L’Etude que vient de réaliser la New Direction Foundation apporte un éclairage très inquiétant sur les vraies conséquences de la mise en place d’une taxe sur les transactions financières : des centaines de milliers d’emplois seraient détruits.

La dernière Etude de nos confrères de la New Direction Foundation (think tank libéral basé à Bruxelles) est consacrée à la Taxe sur les transactions financières que la Commission européenne envisage d’adopter prochainement. Le but de cette Taxe est de lever des ressources financières afin de couvrir les dépenses publiques générées par la crise de 2009. Onze pays membres ont répondu positivement et souhaitent instaurer cette Taxe. D’après la Commission, cette Taxe pourrait rapporter environ 34 Mds d’euros si les 11 pays membres l’appliquaient et 57 Mds au cas où tous les pays (27) membres l’adopteraient.

Mais la Commission ne tient pas compte des vrais effets de cette Taxe. D’abord, la Taxe va faire augmenter les coûts des emprunts des Etat qui la mettront en place. En effet, la Taxe s’applique aussi aux obligations d’Etat. Les Etats paieront donc encore plus cher leurs emprunts. La New Direction Foundation a calculé ce coût à environ 3.8 Mds d’euros pour les 11 pays.

Les destructions d’emplois provoquées par la Taxe sur les transactions financières
PaysNombre d’emplois détruits
Allemagne 176 000
France 125 000
Italie 109 000
Espagne 81 000
Belgique 23 000
Autriche 20 000
Grèce 16 000
Portugal 14 000
Slovaquie 7 000
Slovénie 3 000
Estonie 2 000
Autres pays européens 65 000
Total 641 000

Ensuite, la mise en place de cette Taxe aura des conséquences terribles sur l’emploi dans les pays qui la mettront en place. D’après l’Etude qui se base sur des modèles publiés par Eurostat, la Taxe sur les transactions financières pourrait détruire jusqu’à 641 000 emplois (directs et indirects) en Europe. Les pays les plus touchés seraient l’Allemagne (176 000 emplois détruits) et… la France (125 000 emplois détruits). Même des pays qui n’appliqueraient pas la Taxe pourraient être touchés (en particulier la Grande-Bretagne) et cela concernerait environ 65 000 emplois détruits. Vu la situation de l’emploi en Europe, mieux vaut renoncer à cette Taxe.

Lire l’Etude.

Partager cet article :

Autres lectures ...

3 pays qui prouvent que les réformes courageuses sont utiles

La Grèce a une dette envers les pays qui ont fait de vraies réformes


Taxis : pourquoi l'État est responsable du conflit

France : le vrai taux de chômage est de 21,1 % !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications