Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Il faut voter pour les réformes !

Cette Lettre est la dernière avant le premier tour des élections présidentielles. Il ne vous a pas échappé que, contrairement à ses habitudes de neutralité, l’IREF a choisi de s’engager plus ouvertement dans la campagne.

Plusieurs raisons nous ont poussés à le faire. Tout d’abord, il nous semble qu’un seul candidat propose réellement un programme avec des réformes à la clef dont certaines s’inspirent des travaux de notre Institut. Ensuite, il nous paraît important de dénoncer ce que nous tenons pour de faux programmes ou carrément pour des idées qui enfonceraient encore plus l’économie française. Enfin, notre vocation économique et fiscale nous confère la capacité de dévoiler certaines pratiques dans la déclaration de patrimoine de l’un des candidats. Un think tank est aussi ce qu’on appelle en anglais un « watchdog », un « chien de garde ». Il attire l’attention des médias et de la justice sur des faits qui lui semblent graves et qui mériteraient être pris en considération.

Bien entendu, l’IREF garde son esprit critique et n’hésitera pas une seconde à dénoncer les (éventuelles) mauvaises réformes du candidat qui, aujourd’hui, nous paraît le plus apte à redresser la France. En cas de victoire de François Fillon, nous serons les premiers à lui rappeler ses engagements en faveur de la liberté économique et d’une rupture avec le statu quo économique et social. A nos yeux, le plus important au moment d’aller voter, c’est de choisir le bulletin des réformes. Il existe un terrible malaise au sein de la société française et seul, le redressement économique pourra y remédier. On le sait, les extrêmes ne mènent qu’au désastre et les demi-mesures ne font que prolonger la maladie. La France a besoin d’une thérapie de choc, c’est ce qu’ont fait tous les pays qui s’en sont sortis.
Le 23 avril, il faudra voter pour les réformes.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Quatre choses essentielles que devraient savoir les candidats (sérieux) à l’élection présidentielle

France : échec de l’Etat, échec des politiques ?


La commission européenne classe la France dans les mauvais élèves et demande plus de réformes

Laissons les Français choisir !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications