Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Fonctionnaires contractuels : l’Etat va titulariser

Entre 40 et 50.000 fonctionnaires aujourd’hui contractuels (et parfois CDD à vie, ce qui est illégal) vont être titularisés, aux frais des contribuables. Les syndicats imposent leur solution. Commentaires de Nicolas Lecaussin, Directeur du Développement de l’IREF.

Pendant que le gouverneur du Wisconsin se bat contre les syndicats locaux pour faire cesser leurs divers avantages et privilèges, le ministre du Budget, François Baroin et le secrétaire d’Etat à la Fonction publique, Georges Tron, ont fait une « offre » aux organisations syndicales pour régulariser des dizaines de milliers de fonctionnaires contractuels.

Cette procédure est révélatrice du fonctionnement de notre Etat. D’abord, l’Etat, qui donne des leçons de morale aux chefs d’entreprise, maintient dans la « précarité » presque 900 000 personnes. Ces fonctionnaires contractuels se voient de plus proposer des CDD renouvelables ad vitam aeternam, ce qui est totalement proscrit dans le privé. Après l’exploitation la réparation : l’Etat employeur de ces contractuels, se tourne naturellement vers les syndicats pour prendre une décision qu’ils puissent accepter - ce qui montre l’emprise totale de ces syndicats sur les carrières de la fonction publique.

Dans la négociation, le gouvernement ne manque pas de rappeler aux syndicats que dans la fonction publique le statut reste la règle générale, et que la titularisation est coûteuse. Mais qu’importe : finalement le contribuable paiera. Pourtant, vu la situation catastrophique des finances publiques, il vaudrait mieux réfléchir aux économies à faire en baissant le nombre de fonctionnaires !

Le Ministre parle de 40 à 50 000 titularisations très prochainement, ce qui représente un coût de 2 Mds d’euros minimum (le coût moyen d’un fonctionnaire est de 40 000 euros/an). Il aurait mieux valu réaliser un audit et voir, sur 872 000 contractuels, quels sont ceux qui correspondent réellement aux besoins des administrations. Mais que ne ferait-on pas pour avoir l’accord des syndicats ? La bonne gestion des deniers publics n’entre visiblement pas en compte.

Les dernières statistiques de l’OCDE montrent qu’en France la part des rémunérations des fonctionnaires dans les dépenses publiques est parmi la plus élevée des pays membres. Sur 52.8 % du PIB de dépenses publiques, les rémunérations représentent 12.7 %. La Suède et le Danemark font actuellement mieux, avec 14.9 % et, respectivement, 17.3 %. Mais grâce à la « régularisation » de dizaines de milliers de fonctionnaires contractuels, la France pourra monter dans ce classement. Grâce à l’aide de nos syndicats, nous espérons devenir un jour champions du monde.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Louvois &Co, des fiascos informatiques, sanction d’une vision toxique de la paye

Moi fonctionnaire français…


Les Deux France

Il faut privatiser les services de l’Etat



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

je ne suis pas d’accord !

le 18 mars 2011, 12:08

(je viens de vous avoir au téléphone)

Donc, vous êtes contre que des salariés qui sont abusés, exploités soient titularisés ? mais s’ils sont employés depuis 5 ans, ou 10 ans nous aurons encore besoin d’eux pdt 20 ans ! Par contre pas un mot sur les traders ou les banquiers privés qui ont ruinés des pays entiers ! ou les patrons qui embauchent au noir des immigrés pour les payer moins cher et laisser les Français au chômage ! Vous avez tout faux !

# d’accord avec cette réponse

19 mars 2011, 15:54

Bonjour,

L’IREF ne cesse de taper sur les fonctionnaires et va jusqu’a ce qu’il y ait guerre entre privé et public.

Les fonctionnaires payent des impots

rien n’est caché, les revenus sont tous déclarés ; ce qui n’est pas le cas dans le privé (travail non déclaré

travail au noir, magouilles) donc argent qui ne rentre pas dans les caisses de l’état. Les fonctionnaires

consomment, achètent donc apportent et

contribuent à la vie du pays. Certains hauts fonctionnaires sont certainement trop payés mais que dire

des coups de chapeau versés aux

dirigeants des entreprises du CAC40 et bien d’autres encore.

Pour ma part, il y a 10 ans j’étais jalousé d’être fonctionnaire par mon cousin, ouvrier plombier à l’époque.

Aujourd’hui il a 5 employés, roule en

audi A6 ; pas moi. Lui ayant montré ma feuille de paye et après comparaison

de ses revenus et des miens, il ne tient plus le même discours alors, c’est devenu ridicule de toujours

opposer le public et le privé. Nous

avons tous compris votre politique à l’IREF et vous êtes devenus non crédibles. Veuillez nous parler de MR

Fillon qui pour rentrer tous les week-ends chez lui avec avion privé dépense

27 000,00 euros par semaine. sur un mois, sur une année, combien de personnes agées pourraient être acceptées en maison de retraite !!! il seraient bien aussi de publier les sommes demandées par ces ETS privés pour accueillir nos vieux.

Le temps des chevaux de trait est

révolu ; il serait grand temps de retirer vos oeillères. Annoncez nous

les sommes et aides diverses consacrées à l’accueil de tous les étrangers en France ; je ne suis pas FN mais je les comprends. C’est un sujet tabout dont il ne faut pas lever

la langue sans être traité de raciste

mais il est utile et serait urgent

d’aborder. Les sommes exorbitantes liées à ce "fléau" ne peuvent qu’obliger un pays à mettre un genou à

terre voir à le ruiner.

Vous aurriez des sujets plus préjudiciables que les fonctionnaires

à traiter mais personne n’a les attributs pour le faire.

Veuillez donc réfléchir sur ces propos.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications