Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

par Nicolas Lecaussin

Finances publiques en danger


A l’occasion de la publication du rapport «  163 milliards de plus... Analyse comparative de la dépense publique en France et en Allemagne  » et de la Note «  Réforme fiscale : 4 propositions pour une action... enfin claire et audacieuse  », l’Institut Thomas More et l’IREF ont le plaisir de vous inviter à venir participer à la prochaine Rencontre autour de :

Jean ARTHUIS, Sénateur (UC) de la Mayenne, président de la Commission des Finances du Sénat, auteur de SOS Finances publiques (ed. Calmann-Lévy, 2011)

Olivier CARRÉ, Député (UMP) du Loiret, membre de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale

Dr Wolfgang GLOMB, Président du groupe de travail « Intégration européenne » de l’Association des économistes allemands,membre du Conseil d’analyse économique franco-allemand

Gérard DUSSILLOL, Président de la Commission Finances publiques de l’Institut Thomas More

Jean-Philippe DELSOL, Administrateur délégué de l’IREF

La Rencontre se déroulera le mardi 31 mai de 8h30 à 10h30 au restaurant Les Éditeurs (4, carrefour de l’Odéon, 75 006 Paris).

Le nombre de place est limité. Bulletin réponse ci-joint . Réponse souhaitée avant le lundi 30 mai, 12h.

Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

La FRANCE EN PANNE !

le 27 mai 2011, 12:31

Dans votre analyse comparative très intéressante de la dépense publique entre LA FRANCE et L’ALLEMAGNE, vous chiffrez la différence à 163 Milliards d’euros....!

Encore un petit effort de 202 - 163 Milliards = 39 Milliards d’économies supplémentaires - très facile à trouver - et la France pourra enfin commencer à rembourser ses dettes....!

Ci-dessous le rappel de mon article rédigé le 13/11/2010 et publié par l’IREF, à l’époque.

La France en faillite

le 13/11/2010

Nous sommes déjà dans le mur mais avons repris de l’élan...! l’élection présidentielle de 2007 constituait une FORMIDABLE occasion de remettre notre Pays sur le chemin du bon sens....!!? et nos compatriotes auraient accepté des réformes profondes à la condition qu’elles soient mises en oeuvre IMMÉDIATEMENT APRÈS ; c’est la raison pour laquelle la majorité d"entre eux a élu Nicolas Sarkozy...!

RIEN n’a été fait sur le fond...!? les français vont comprendre - trop tard comme d’habitude - les conséquences de plus de 30 ans d’incompétences et d’irresponsabilités...!

J’actualise les chiffres de ma lettre ouverte à Monsieur le Président de la République du 4 Juillet 2007, complétée par celle du 19 Mai 2008 (publiée sur google (Thierry FOURGEAUD) par l’Institut Montaigne dans la rubrique

" Dépenses publiques : un vrai contrôleur … pour un vrai contrôle !", à l’époque.

Si les recettes de la France en 2010 sont de 270 milliards d’euros et les dépenses de 420 milliards d’euros, le déficit budgétaire annuel 2010 sera de 150 milliards d’Euros.

La dette de la France est de 1600 milliards d’euros à ce jour... !? sans tenir compte des "bombes à retardement" comme les retraites et les autres régimes déficitaires... très nombreux...! dont la retraite des fonctionnaires....!! (fin 1980, la dette était de

60 milliards, "équivalent euros")....!!!!

Pour rembourser cette dette sur 30 ans....- capital + intérêts à 4% l’an - (taux irréaliste sur une telle période) la charge annuelle représente 92,5 milliards d’euros...! (74,48 milliards d’euros sur 50 ans).

Sachant que le déficit budgétaire ANNUEL de la FRANCE est de 110 milliards environ - SANS les intérêts de la dette - il faudrait que l’état réduise immédiatement ses dépenses publiques ANNUELLES de 110 + 92,5 =

202,50 milliards d’euros.....!!!!!! ET NE SURTOUT PAS AUGMENTER LES PRÉLÈVEMENTS (nous sommes déjà les champions)....!

VOUS N’AUREZ PAS PLUS d’1 à 1,50 % PAR AN DE CROISSANCE PENDANT DES ANNÉES, compte tenu de ce que j’expose dans ce texte.

Sur 100, l’état doit et peut gérer avec 30 et laisser 70 au secteur privé.. (à ce jour, sur 100 l’état gère TRÈS MAL avec 80 et le secteur privé doit se contenter de 20...! il meurt à petit feu...) ; je parle des miettes laissées aux PME PMI et non des multinationales qui sont, en plus, subventionnées...?!

Si une telle mesure - très difficile j’en conviens - était adoptée, il n’y aurait quasiment plus de chômeurs en France et la croissance repartirait... malgré l’incompétence de la grande majorité de nos banquiers.

Une méthode : le COURAGE..et l’HONNETETÉ !!! en expliquant à nos compatriotes, au lieu de MENTIR EN PERMANENCE sur la situation réelle de l’économie pour des raisons électorales....

Le Général de GAULLE et G. POMPIDOU doivent tourner à 8000 t/minutes dans leurs tombes....

Notre Premier Ministre vient de chiffrer à 45 milliards d’euros l’effort de réduction des dépenses publiques d’ici à 2013, sauf erreur.

L’Allemagne a présenté pour sa part le 7 juin 2010 un plan d’austérité qui prévoit des économies d’un montant global de 80 milliards d’euros d’ici à 2014.

Il faudrait que l’on m’explique comment la France va économiser 45 milliards d’euros d’ici à 2013 en continuant à augmenter tous les jours ses dépenses publiques ????!!.

Nous sommes sur la voie d’une véritable implosion du système mais nos dirigeants préfèrent regarder leur nombril, au lieu de penser à l’avenir de la FRANCE...?????!.

Bien à vous

P.S. : "Il n’est nation au monde qui fasse autant pour sa perte que la nation française."

Charles-Quint

Thierry FOURGEAUD

— 

Cabinet Thierry FOURGEAUD

Consultant

Expertise-Médiation

Expert Judiciaire

47, rue de l’Ouest

44100 - NANTES-FRANCE

Tél/Fax : 02 40 69 34 95

Mobile : 06 07 08 40 94

E-mail : thierry.fourgeaud@orange.fr

Site : http://www.motamot.com/annuaire/profil.php?profil=sIwEpTkN

# Le grand bond en avant

4 juin 2011, 16:03

Le Grand Timonier est à l’oeuvre avec la police politique, son goulag et la terreur de l’armée rouge qui prend la population en otage et fait de l’incitation à la violence...

Ainsi le corporatisme dévoyé l’emporte sur l’activité et les forces révolutionnaires nous font sombrer dans la misère sociale, c’est le déclassement des classes moyennes et le sacrifice des chômeurs à l’incurie de l’Etat.

Nous avons un régime sous performant et anti social dans lequel la liberté et la Constitution sont foulées aux pieds.

Avez-vous votre petit livre rouge qui stipule que la France doit s’isoler pour pouvoir poursuivre la soviétisation par les apparatchiks.

Voila ce que nous disent les comptes publics. Le grand étouffoir est à l’oeuvre !

Ne dit-on pas les Français font des papiers pendant que les Allemands produisent ?

La liberté et la prospérité ne sont plus françaises car le soviétisme l’emporte !