Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Etats Unis : la mondialisation a créé des millions d’emplois

5,4 millions d’Américains travaillent dans des entreprises étrangères implantées aux Etats-Unis. La mondialisation ne détruit pas des emplois, elle en crée dans les pays « attractifs ». Rappel de quelques chiffres.

Avec plus ou moins de véhémence, les candidats aux présidentielles ont accusé la mondialisation d’être l’ennemi de l’emploi. Au lieu de s’en prendre aux réglementations et à la fiscalité, ils prônent le protectionnisme et la fermeture des frontières. Pourtant, la mondialisation crée bien des emplois dans les pays riches.

Les statistiques du Bureau of Economic Analysis (BEA) et du Bureau of Labor Statistics (BLS) montrent qu’en pleine période de mondialisation, les créations d’emplois générées par les entreprises étrangères sur le territoire américain ont doublé. En effet, entre 1987 et 2004, les sociétés étrangères ont créé plus de 3 millions d’emplois. En 2004, 5.4 millions d’Américains travaillaient dans une entreprise étrangère, soit deux fois plus qu’en 1987. Sur ce total, environ 13 % ont été des emplois créés dans l’industrie, en hausse depuis la fin des années 1990 lorsqu’ils ne représentaient que 11 %.

Le salaire moyen d’un Américain travaillant dans une entreprise étrangère était de 56.667 dollars, soit 31 % plus élevé que le salaire moyen accordé par une entreprise nationale. Plus encore, les investissements en recherche et innovation faits par les sociétés internationales sont passés de 9 à 14 % du total des investissements des entreprises et ont représenté 28 Mds de dollars en 2004.

Non, la mondialisation ne détruit pas des emplois, elle en crée. Ces chiffres sont là pour nous le rappeler. Mais pour cela il faut aussi un environnement propice. Moins de charges et plus de libertés. C’est ce qu’ont compris d’autres pays.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Accord libre-échange avec le Canada
L’UE exporte plus qu’elle n’importe

77 % des riches proviennent des classes moyennes ou pauvres


Transformer la French Tech en Silicon Valley

Pénaliser les propriétaires, c’est nuire aux locataires



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Article rédigé par Nicolas Lecaussin le 26 Apr 2012

le 10 septembre 2012, 09:14

"En 2004, 5.4 millions d’Américains travaillaient dans une entreprise étrangère, soit deux fois plus qu’en 1987"....

Pour un article de 2012 prendre en référence des chiffres de 2004 ne me parait pas très raisonnable. Quelques bouleversements sont en cours sur la planète Terre depuis 2008 et nous sommes en 2012. Pour une économie qui se veut réactive.....

# Cher internaute, je donne

10 septembre 2012, 10:34 - Nicolas Lecaussin

Cher internaute,

je donne effectivement des chiffres de 2004 car l’étude réalisée corrrespond aux années 1987 - 2004 (17 ans), période durant laquelle on assiste aux débuts et à l’essor de ce qu’on appelle la mondialisation.

Cordialement,

Nicolas Lecaussin

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications