Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Développement humain / IDH : La France en 22ème position

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) vient de publier son dernier rapport sur le développement humain, le 15 décembre 2015. Il fait apparaître que malgré les sempiternelles critiques des altermondialistes contre le capitalisme international, le monde ne s’est jamais mieux porté.

Entre 1990 et 2015, le nombre d’individus vivant sous le seuil de pauvreté monétaire est passé de 1,9 Mds à 836 M ; le taux de mortalité infantile a diminué de plus de moitié ; le nombre de personnes vivant dans un environnement de faible développement humain est passé de 3 Mds à un peu plus d’1 Md ; et plus de 2,6 Mds de personnes ont accédé à une source d’eau potable améliorée. Tandis que sur la même période, la population mondiale est passée de 5,3 Mds à 7,3 Mds de personnes.

Malgré cet état du monde qui peut prêter à l’optimisme, la situation de la France continue de se dégrader par rapport aux autres pays. En matière de développement humain, la France est passée de la huitième place en 1990 à la vingt-deuxième place en 2015. Elle conservait toujours sa huitième place en 2009 et ne commençait véritablement à sombrer dans le classement qu’à partir de 2010.

Indice de développement humain (2015)

Indice de développement humain (2015)

Bien sûr, cela ne signifie pas que la France est moins développée qu’avant, simplement qu’elle ne s’est pas développée suffisamment dans certains domaines pour compenser l’écart de développement qu’ont creusé les autres pays.

Mesurer le développement humain

L’indicateur de développement humain (IDH) est un outil de mesure statistique développé par le PNUD qui permet d’évaluer le niveau de développement d’un pays au regard de trois critères principaux : le revenu par habitant, le degré de scolarisation et l’espérance de vie à la naissance. Inspiré de la pensée de l’économiste indien Amartya Sen, cet indicateur part de l’hypothèse que le développement doit se mesurer à travers la notion de liberté positive, c’est-à-dire la capacité d’un individu à agir et à prendre des décisions dans un environnement plus ou moins favorable. C’est pourquoi l’IDH met l’accent à la fois sur le degré d’alphabétisation, le niveau de scolarisation moyen, les conditions sanitaires, l’espérance de vie à la naissance, et sur le niveau de vie par habitant.

Or, si la France conserve un niveau d’espérance de vie à la naissance relativement élevé (82,2 ans), la durée moyenne de scolarisation a eu tendance à stagner autour de 11 ans, et le revenu par habitant en PPA (Parité de Pouvoir d’Achat) a relativement peu évolué (autour de 38 000 $ par an), un niveau assez faible par rapport aux 20 premiers pays en termes de développement humain (voir les graphiques en fin d’article). En comparaison, la Norvège, première place du classement, excelle dans quasiment tous les domaines avec un revenu par habitant de 65 000 $ par an, une durée moyenne de scolarisation de 12,5 années et une espérance de vie moyenne. Des territoires comme Hong Kong et Singapour bénéficient de conditions sanitaires optimales, d’un revenu par habitant parmi les plus élevés au monde (entre 75 000 et 80 000 $ par an), tout en ayant une durée moyenne de scolarisation moins importante. Mais pour faire la comparaison avec des pays proches sur le plan géographique et économique, la France est surclassée largement par l’Allemagne, qui est à la sixième position du classement, bénéficiant à la fois du niveau le plus élevé de scolarisation et d’un meilleur pouvoir d’achat, et par le Royaume-Uni, à la quinzième place, avec un revenu par habitant légèrement plus élevé que la France et une durée moyenne de scolarisation qui la surpasse de 2 ans.

L’urgence, c’est de lancer des réformes structurelles

La France est en train de devenir « l’homme malade de l’Europe ». Il faut que les dirigeants prennent conscience de ce déclin français et que des hommes politiques courageux fassent les réformes nécessaires, comme l’ont fait Margaret Thatcher au Royaume-Uni ou Gerhard Schröder en Allemagne. Pour rattraper l’écart qui se creuse avec nos voisins européens et internationaux, la France doit se réformer en profondeur :

• Il est temps de libérer l’éducation du carcan de l’Éducation nationale et de faire confiance aux enseignants et aux chefs d’établissement. Un nombre trop élevé de jeunes arrêtent tout cursus scolaire à un âge précoce et ne parviennent pas à s’intégrer dans le marché du travail, tandis que le classement PISA de la France se dégrade. C’est en redonnant sa place aux alternatives à l’université publique, comme l’apprentissage, ou bien aux écoles privées, aux filières professionnalisantes et à la formation professionnelle, qu’on redonnera aux jeunes le goût du travail, de l’effort et de l’entreprise.

• Il est urgent de libérer les forces productives de la fiscalité étouffante qui empêche les entreprises de réaliser leurs objectifs de rentabilité et du fardeau de la protection sociale qui pèse sur les salariés, les travailleurs indépendants et les entreprises. Le coût du secteur public est devenu insupportable, et il empêche la France de retrouver son statut de grande puissance économique.

RNB par habitant (en dollards à PPA)

RNB par habitant (en dollards à PPA)

Durée moyenne de scolarisation (années)

Durée moyenne de scolarisation (années)

Espérance de vie à la naissance (années)

Espérance de vie à la naissance (années)

Partager cet article :

Autres lectures ...

Pour favoriser l’emploi, il vaut mieux la mondialisation que le protectionnisme

1000 % en 200 ans : l'augmentation du revenu moyen dans le monde


Le FMI se trompe : le libéralisme a bien diminué la pauvreté et les inégalités

Comprendre le bitcoin et les monnaies électroniques
et pourquoi le FN a tout faux



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications