Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Des économies de bouts de chandelle

Le gouvernement français vient d’annoncer une série de mesures qui permettraient d’économiser environ 100 Mds d’euros sur 3 ans afin de faire baisser le déficit public. C’est une somme dérisoire par rapport à un Etat obèse dont la dette dépasse 1 500 Mds d’euros. Et les mesures d’économies ressemblent plus à des gadgets qu’à des vraies mesures d’austérité.

Réduire la parc automobile des administrations et vendre des immeubles appartenant à l’Etat c’est bien mais privatiser ce qui reste encore dans les mains de l’Etat, réduire drastiquement le nombre de fonctionnaires et arrêter les politiques publiques inefficaces représenteraient beaucoup plus d’économies.

La doctrine de l’IREF sur ces points est claire. Il ne peut y avoir diminution des dépenses publiques que s’il y a diminution de la taille de l’Etat, qui doit se décharger d’activités dont il s’est abusivement et coûteusement emparées.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Décentralisation : allez plus loin, Monsieur Fillon !

La dette publique française en hausse rapide
Une bombe à retardement


Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter

Renforcer les privilèges des fonctionnaires ne réduira pas le chômage !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications