Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Dépenses publiques : dix points de plus en France qu’en Europe

57 % ! C’est en France la proportion des Dépenses publiques dans le PIB. En moyenne ce chiffre est de 48 % en Europe

Les dernières données (décembre 2011) sur l’évolution de la dépense publique en France et en Europe n’ont pas fait grand bruit. Et pourtant… En France, les dépenses publiques représentent 57 % du PIB tandis que la moyenne de l’Union européenne est à 48 %. Presque 10 points de différence ! Et, le comble, aucun candidat aux élections présidentielles n’envisage, dans son programme, une baisse des dépenses…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !

Tensions sur la dette française : ce qu’on ne voit pas


Les journaux d’annonce légale ou le socialisme de connivence

L’efficacité des systèmes publics de santé européens
Mieux vaut la concurrence que le monopole



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Le Programme de Francois Bayrou va dans le bon sens.

le 1er mars 2012, 20:56

Je suis en accord avec beaucoup de vos points sur la dépense publique et l’exemple de l’effort consenti par la GB mériterait d’être mieux connu a Paris. Mais il serait honnête de reconnaître les mérites des propositions de François Bayrou. Il propose de réduire la dépense publique de 57 % en 2012 a 53 % en 2017 et ceci avec des hypothèses de croissance réalistes ( Voir le Figaro du 22/02). Mais le grand sujet pour la France est aussi le déficit commercial qui démontre la perte de compétitivité des entreprises . Et sur ce point aussi les propositions de F Bayrou valent mieux que le bilan de Nicolas Sarkozy et l’indigence de François Hollande.

# Manque ce compétitivité

27 avril 2012, 18:27

Notre déficit commercial est du cela est vrai à nos coûts trop élevés Mais Mais Mais aussi ..... au fait que nous ne sommes pas crédibles aux yoeux de nos clients étrangers : délais non tenus, grêves à répétition, qualité médiocre etc. Dans ma vie professionnelle, de nombreux entrepreneurs Américains m’ont dit : "Travailler avec des Européens Oui, avec des Français NON !"

Voila le bilan désastreux !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications