Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

De 700 Milliards à 1 600 Milliards de barils de pétrole

Il ne passe pas un jour sans voir ou entendre un écologiste de service brandir la menace de la fin des ressources naturelles.

Or, en réalité, non seulement nous sommes très loin de cette « fin » mais ces ressources augmentent régulièrement. Ainsi, les réserves de pétrole connues sont passées de 700 Mds de barils en 1980 à 1 600 Mds de barils en 2014.

Plus de deux fois plus de pétrole qu’il y a 30 ans !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Exportations agricoles : L’Amérique et l’Union européenne sont à égalité

Etats-Unis : 100 millions de véhicules en plus, 63 % de pollution en moins


OGM : 15 millions de producteurs en Asie

COP 21 ou la corruption de la pensée et des Etats



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

Réserves

le 3 novembre 2015, 13:55 par Pierre

Je suis un ingénieur pétrolier ayant fait carrière à Zadco (Emirats Arabes Unis). Au rythme journalier actuel d'exploitation des gisements, les UAE auront encore du pétrole dans 100 ans. En 1972 le leitmotiv dans la presse mondiale était : plus que 10 ans de pétrole et tout sera sec !
La raison de cette désinformation permanente sur les réserves de pétrole est simple : PERSONNE au monde n'a intérêt à dire qu'il y a et aura encore TRES LONGTEMPS (disons 1 siècle minimum) SUFFISAMMENT de pétrole pour les besoins mondiaux.
Trouvez QUI a intérêt à révéler la vérité : vraiment personne et surtout pas les producteurs.

- Répondre -

Rappel

le 24 novembre 2015, 06:44 par Royer

Ne pas confondre :
Les énergies fossiles ne se renouvellent pas a l’échelle humaine.
Nous puisons de plus en plus efficacement dans les reserves limitées.

- Répondre -

Ressources naturelles

le 16 décembre 2015, 17:46 par Royer

Le pétrole est sans doute la ressource qui fait l'objet d'un maximum de recherches d'ou la progression des réserves connues (mais quel coût d'extraction financière ou écologique) est importante.
Parlons plutôt de l'empoisonnement des des mers par les déchets plastiques, de la pollution de l'air que nous respirons, de la ressource en eau potable.....

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications