Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Davantage de fonctionnaires : la Cour des Comptes est en dessous de la réalité

D’après la Cour des Comptes, le nombre de fonctionnaires (y compris ceux de l’Etat) ne cesse d’augmenter. C’est vrai. Cependant ils ne sont pas 5 millions mais plutôt 7.

Le gouvernement ne cesse de le répéter : le nombre de fonctionnaires baisse car un seul fonctionnaire sur deux – ou sur trois – partant à la retraite est remplacé. Les paroles ne correspondent pas à la réalité. Un rapport de la Cour des Comptes sur les effectifs de l’Etat rendu public début décembre montre que le nombre de fonctionnaires a augmenté de 36% depuis 1980 : il y en a eu 1,4 million de plus en trente ans. En même temps, l’emploi total en France progressait deux fois moins vite (18%). Le rapport de la Cour des comptes déplore, bien entendu, la rigidité et l’absence de vision stratégique de l’Etat dans ce domaine…

Un Français sur cinq est employé dans l’une des trois fonctions publiques

D’après la Cour, au début de l’année 2008, les trois fonctions publiques (Etat, collectivités territoriales et hôpitaux) employaient au total 5,3 millions d’agents, dont près de la moitié (2,5 millions) pour l’Etat. Cela représente un peu plus de 20% de l’emploi total en France. Pour son personnel, l’Etat dépense aujourd’hui deux fois plus qu’en 1980 soit environ 48% de son budget, c’est-à-dire 15,5% du PIB. Or, contrairement à la légende gouvernementale, toutes les fonctions publiques ont progressé : la fonction publique territoriale a augmenté de 71,2% depuis 1980, la fonction publique hospitalière de 53,4% et la fonction publique d’Etat de… 14,3%. Pas de répit donc pour l’augmentation du nombre de fonctionnaires. On ne sera pas surpris d’observer que dans certains domaines, la France a beaucoup plus de fonctionnaires que ses voisins : on compte par exemple 1 policier pour 250 habitants contre 1 pour 380 en Grande-Bretagne. Le « service public à la française » aurait-il des résultats meilleurs ? Il ne manque pas de capital humain !

Mais il faut tenir compte de 2 millions de salariés payés par les contribuables

En fixant le nombre de fonctionnaires à 5,2 millions, la Cour passe sous silence tous les salariés qui ne relèvent pas de la fonction publique au sens strict, mais qui sont payés par les pouvoirs publics sans avoir le statut de fonctionnaires. Or, ils sont très nombreux tous ces agents rémunérés par l’Etat, les organismes publics ou parapublics et les entreprises publiques. Leur recensement a été fait par un rapport passé inaperçu : le rapport annuel sur l’état de la fonction publique publié en 2007 par le Conseil supérieur de la fonction publique de l’État.

Si l’on comptabilise tous les salariés rémunérés avec l’argent public, fonctionnaires ou pas, le total atteint environ 6,9 millions de personnes soit 26% de la population active française. C’est donc un Français sur quatre qui appartient au secteur public. Sur ces quelque 2 millions de personnes hors fonction publique, environ 712 000 sont des agents des entreprises publiques (Poste, RATP, SNCF, etc..) et 700 000 autres travaillent dans des organismes privés à financement public (associations, enseignement privé, organismes de protection sociale, etc.). Tous ces employés dépendent de l’argent des contribuables autant pour leurs salaires que pour leur retraites. Si l’on en croit la Cour, le coût moyen d’un fonctionnaire tout au long de sa vie est de 3,5 millions d’euros. Donc, au total, les personnes employées par l’Etat coûtent 24.500 milliards d’euros aux contribuables français... Il faudrait que l’Etat refasse ses comptes. Il pourrait ainsi s’apercevoir que ses coûts salariaux sont les vrais responsables des déficits et de la dette (alors que les investissements publics dont on nous parle tant sont comparativement ridicules, comme en atteste une étude de l’IREF ).

Partager cet article :

Autres lectures ...

Décentralisation : allez plus loin, Monsieur Fillon !

La retenue à la source empoisonnée


Les retraites publiques
Pourquoi donc la Cour des comptes n'en parle guère ?

Moi fonctionnaire français…



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

La Poste et la Ratp.. ;

le 10 janvier 2010, 14:00

Si une partie du budget de ces deux organismes est d’origine publique , une autre partie est priv

# A quand la suite ?

10 janvier 2010, 15:41

La poste devient priv

# oui, en plus des imp

10 janvier 2010, 16:00 - admin

oui, en plus des impôts, on paye aussi pour acheter les produits. C’est comme si l’on payait une télé deux fois : avec les impôts et aussi au magasin !

NL

# et c’est

23 janvier 2010, 14:49

eux qui t’en merde (excuse moi)

- Répondre -

Fonctionnaires

le 11 janvier 2010, 18:52

Pour avoir

# vraiment

23 janvier 2010, 14:48

bravo car d’autres que je connais jamais ils tiendront vos propos

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications