Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Danemark : plus 6.8 % d’augmentation des émissions de CO2

Une fois n’est pas coutume. Non seulement les Danois payent l’électricité la plus chère d’Europe, mais le Danemark fait figure aussi de mauvais élève pour ce qui est des émissions de CO2 : selon les dernières statistiques d’Eurostat, les émissions en CO2 de ce pays ont connu une forte augmentation : + 6,8 % en 2013 par rapport à 2012, alors que sur la même période, elles avaient diminué de 2,5 % pour l’ensemble des pays de l’Union européenne. Et pourtant, le Danemark dispose du plus grand parc éolien au monde ! Qui est censé assurer plus de 20% de l’électricité consommée dans le Royaume !

D’une manière générale, la variation des gaz à effet de serre d’une année à l’autre dépend principalement de trois variables : 1) le climat et la température moyenne observés sur une année donnée, 2) l’activité économique, 3) la part des importations et des exportations d’énergie dans la consommation finale.

Le Danemark importe une partie de son énergie de Suède et de Norvège, dont une large proportion est d’origine hydroélectrique et dépend donc du volume des précipitations. Lors des années plus sèches, comme ce fut le cas en 2013 en Suède et en Norvège, le Danemark n’a pas eu d’autre choix que de limiter ses importations et de trouver une énergie de substitution ; souvent en exploitant ses centrales à charbon, elles-mêmes très polluantes.

Les enjeux de la transition énergétique consistent précisément à assurer une offre d’énergie la plus propre et la plus rentable possible, en dépit des caprices de la nature. Par ailleurs, on voit que le bilan en CO2 du Danemark repose pour le principal sur la capacité de ses partenaires scandinaves à lui fournir une énergie à bas coûts. Ces importations lui permettent ainsi de ne pas comptabiliser, dans l’impact de l’économie danoise, le réel volume de dioxyde de carbone généré. On peut dire que le pays pratique ainsi le hors bilan énergétique.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Accord de Paris : pragmatisme de Trump vs utopie écologiste
M. Macron, montrez vos muscles face aux syndicats aussi !

Pollution automobile : des CRIT’Air(s) trompeurs


Pollution : mieux vaut le progrès technique que les mesures socialistes

- 30 % : baisse du nombre de personnes sous-alimentées dans le monde



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Vive le réchauffement climatique

le 18 novembre 2014, 22:53 par Richard C.

Grâce au réchauffement climatique, les récoltes seront plus abondantes et la vie plus confortable car plus chaleureuse.
Le CO2 SE TROUVAIT dans l'air avant d'être piégé dans les combustibles fossiles ! Et les plantes pousseront mieux grâce à ce recyclage. Le groenland retrouvera sa verdeur et son bonheur.
Dommage que les Danois aient été rackettés et une partie mise au chômage pour fabriquer des broyeuses à oiseau.
souhaitons qu'aux prochaines élections ils ne suivent plus que la Raison et jettent aux orties les nazis verts qui leur prêchent le Retour à la Terre !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications