Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Climate Coup

A force de parler du réchauffement climatique, la planète se refroidit. On en subit les effets durant ce mois de juillet. Mais pour les ayatollahs de l’écologiquement correct, il s’agit, là aussi, des conséquences du…réchauffement climatique. C’est justement cette hystérie collective que dénonce Patrick J. Michaels, senior fellow au Cato Institute et aussi enseignant à la George Mason University.

A l’école, les enfants sont intoxiqués avec des discours écologistes quotidiens, les politiques profitent de la peur du réchauffement pour imposer de nouveaux impôts et les administrations pour obtenir encore plus de crédits. Cet essai dont le sous-titre est révélateur – « Le gouvernement et nos vies infestés par le réchauffement climatique » - apporte justement les arguments nécessaires à une meilleure compréhension du phénomène et détruit le mythe selon lequel l’apocalypse écologique guetterait l’humanité. Statistiques et graphiques viennent à l’appui du minutieux travail effectué par l’auteur. Comme ce graphique réalisé par l’Université East Anglia qui montre une chute des températures entre 1900 et 2000. Le graphique avait été censuré par les médias et des politiques qui ont menacé de couper les crédits à l’Université…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Exportations agricoles : L’Amérique et l’Union européenne sont à égalité

Etats-Unis : 100 millions de véhicules en plus, 63 % de pollution en moins


Les inondations, illustration de l’incurie de l’État

COP 21 ou la corruption de la pensée et des Etats



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications