Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

77 % : les Suisses disent NON au revenu de base universel

A l’occasion d’un référendum d’initiative populaire, les Suisses ont rejeté massivement l’idée d’un revenu de base universel. Environ 77 % des électeurs ont dit non à cette proposition soutenue seulement par le parti des Verts.

Les arguments contre cette utopie léniniste n’invoquaient pas seulement son coût – environ 208 milliards de francs suisses (187 milliards d’euros) par an – mais surtout le fait d’être payé sans travailler.
Pour un pays comme la Suisse, il s’agit d’une situation pratiquement inconcevable.

A noter aussi que les Suisses se sont prononcés aussi (67.6 %) contre la fin de la concurrence au sein des services publics car ils considèrent que « que les entreprises en concurrence offrent un service au public supérieur à celui de monopoles lourdement subventionnés ».

Partager cet article :

Autres lectures ...

APPLE : l’Irlande doit respecter ses contrats

Travailleurs détachés en Europe :
Manuel Valls se trompe de combat


Le BREXIT, le populisme, le libéralisme et l’immigration

La Suisse préfère la compétition à l’uniformisation



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Le bons sens près de chez nous !

le 7 juin, 22:18 par Eddy K

J'ai même entendu des libéraux dire du bien de cette folie démagogique qu'est le revenu de base universel.

C'est dire à quel point nous devrions demander aux Suisses de venir nous gouverner, pour nous tirer de la panade capitalo-gaucho-libertaire* qui nous englue depuis mai 68...

(* qui dira à quel point les bobos gauchos sont assoiffés de fric ?)

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications